fbpx
 

EntrepreneurIkigaiInspirationInterviewOserTu connais la chanson: ah si j’étais riche…! ?

2 décembre 2019by Betty0

Money, money, money!

Tu en as marre de ton job,

mais tu y restes…

rapport au salaire, quoi…

🙄🙄🙄💰💰💰

« Etre salarié/e, c’est une plus grande sécurité financière par rapport à l’entreprenariat »

« Je n’arriverais jamais à pouvoir financer mon projet »

« Si je change, je fais prendre un risque financier énorme pour ma famille »

« Je gagnerai jamais suffisamment pour continuer ma vie comme maintenant »

Ce qui est rigolo avec les croyances, c’est qu’elles sont bien ancrées.

Elles nous viennent peut être de notre famille, de notre histoire personnelle, de nos lectures, de notre personnalité.

Elles peuvent provoquer de la peur, de l’anxiété, l’immobilisme, le jugement… bref, pas mal de choses sympas à vivre… n’est-ce pas?

 

Pour changer ton raisonnement vis-à-vis de cela, je te propose 3 pensées/idées:

💰 dans les entreprises aujourd’hui, la sécurité de l’emploi n’est pas garantie! Donc rester salariée n’est pas plus sécurisée que de se lancer.

💰si la question de la réussite passe par l’argent pour toi, pose-toi la question suivante: quelle est la personne qui a le plus de chance de faire fortune selon toi?

👉celle qui reste dans un job plan plan avec un salaire fixe?

👉ou celle qui prend des risques en lançant son business?

(questions à peine orientées😜)

💰 Et si tes croyances sont quand même trop fortes, tu peux t’en remettre à la préparation:

Economise, mets de côté un petit matelas qui te permets de tenir un certain temps pour t’amener la sécurité dont tu as besoin.

Pour toi, l’argent est un point bloquant et tu voudrais changer ta perception là dessus?

Si c’est le cas, réserve ton appel découverte!

Betty

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

https://fire-up.ch/wp-content/uploads/2019/03/Capture-décran-2019-03-14-09.43.31-160x160.png

Visit us on social networks:

Visit us on social networks:

To directly contact us

Lausanne-Geneva